Choix d’un monument après une incinération

La crémation est plus communément appelée l’incinération, le monument cinéraire est donc dédié aux urnes. Depuis plusieurs années, le souhait de crémation est en nette augmentation, ainsi, les cimetières adaptent leurs infrastructures pour accueillir ces monuments.

Il existe plusieurs types de monuments pouvant accueillir des urnes.

Le columbarium

Ce n’est pas un monument que l’on peut construire à la demande, en effet ce sont les mairies qui l’installent. Depuis le 1 janvier 2013, les communes de plus de 2000 habitants sont dans l’obligation de proposer un espace cinéraire. Si une commune de moins de 2000 habitants n’en a pas, une demande à la mairie peut être faite, car c’est le maire qui ordonne une construction.

La particularité de ce monument est qu’il est construit hors-sol, il est composé de cases pouvant contenir jusqu’à 4 urnes. Sa forme, sa taille, son volume peuvent différer selon les cimetières. Les cases, également appelées niches, peuvent être ornées d’une photo, d’un texte, de fleurs, d’un  vase columbarium, et doivent mentionner l’identité du défunt ainsi que les dates de naissance et de décès.

Le monument mixte

Cette composition associe le monument funéraire et le monument cinéraire. L’urne vient se placer sur la pierre tombale d’un membre d’une famille qui a choisi l’inhumation. Cette solution permet aux membres d’une même famille de choisir entre la crémation et l’inhumation et de ne pas être séparés pour autant. Si le monument n’est pas adapté, il est possible de l’aménager ou bien de placer l’urne dans le caveau classique.

Le cavurne

La composition du monument cineraire

Aussi appelé « Caveau Urne », il est orné d’un monument cinéraire possédant des dimensions différentes du monument funéraire, en effet, un cavurne ayant pour objectif d’accueillir une urne est différent du caveau qui reçoit le cercueil.  Il est composé généralement d’une stèle et d’une dalle posée sur un coffret. Le monument est posé sur un petit caveau, le « cavurne » pouvant contenir une ou plusieurs urnes (voir schéma).

Les cimetières et mairies privilégient parfois l’esthétisme de l’aménagement et ainsi les monuments funéraires, cinéraires et les columbariums sont placés pour que tout soit linéaire et aligné correctement, pour que la taille des monuments ne varie pas trop de l’un à l’autre.

Le monument est personnalisable et les composantes ne sont pas toute obligatoires, notamment la stèle. Toutefois tout comme le monument funéraire, sa forme, ses dimensions ou même le matériau utilisé le sont.

Pour chaque installation, il faut choisir une urne extérieure, qui sera étanche ou bien intérieure.

L’urne peut donc être placée dans le cimetière sous un contrat de concession.

Les cendres présentent dans une urne peuvent aussi être dispersées, cet acte est soumis à une législation précise.